Concert du 15/10/2017 – Jean-Christophe REVEL

Jean-Christophe REVEL
organiste titulaire des orgues historiques de la Cathédrale d’Auch

————————————————————————————————————————————————————————————————————–

Présentation

<strong;justify;>De tout temps, le symbole de l’étoile a nourrit l’imaginaire des hommes. A partir d’une phrase s’inspirant de Paul Valéry, ce programme est construit à partir de cette idée : comment traduire musicalement cette figure sans sombrer dans le folklore ou la démonstration ? De la mystique de l’astre, présent dans l’Ave Maria de Grigny, à l’étoile en carton pâte de Corrette, sans oublier la ferveur d’Edit Canat de Chizy ou bien les joyeuses figures de Régis Campo, la tête dans les étoiles invite au rêve et à la découverte. Un dialogue ou les voix du récitant et celui de l’orgue se mêlent étroitement.

————————————————————————————————————————————————————————————————————–

Programme : « La tête dans les étoiles » (…mais les pieds au plancher)

  • Nicolas de GRIGNY (1672-1703) : Ave Maris stellaPlein-jeu, fugue, duo, dialogue sur les grands jeux
  • Dietrich BUXTEHUDE (1637-1707) : Wie schön leuchtet der morgenstern BuxWV 223
  • Edith CANAT DE CHIZY (1960) : Vega
  • Michel CORRETTE (1707-1795) : Les étoiles (extrait du premier livre de clavecin)
  • Théodore DUBOIS (1837-1924) : Marche des Rois
  • Alexandre Pierre François BOËLY (1785-1858) : Trois cantiques de Denizot – D’où vient qu’en cette nuitée, Réveillez vous pastoureaux, Le vermeil du soleil
  • Régis CAMPO (1968) : La Nuit
  • Johann Sebastian BACH (1685-1750) : Pièce en Sol M BWV 572 (Vivement, Gravement, très lentement)

Textes de John BERGER, Pierre BERGOUNIOUX, Philippe JACOTTET, Jean-Christophe REVEL

————————————————————————————————————————————————————————————————————–

A la tribune

Jean-Christophe Revel découvre l’orgue auprès de Jean-Marie Meignien et plus particulièrement l’orgue ancien. C’est peut-être pour cela qu’il ne cesse depuis lors de mettre en perspective musique et histoire, musiques anciennes et œuvres de notre temps, et qu’il entreprend depuis dix ans un travail sur la transmission des répertoires et des pratiques musicales au fil des temps. L’écrivaine France David écrit d’ailleurs à son sujet  qu’il « découvre l’orgue à l’issue de sa mue, noyant sans doute dans les sonorités inouïes du bel instrument d’hier sa nostalgie de l’innocence et de l’enfance envolée…».
Il se perfectionne auprès d’Odile Bailleux. Ses études sont ainsi couronnées par un premier prix d’orgue et de perfectionnement avec une spécialisation en musique ancienne. Sous la direction de Georgie Durosoir, il consacre sa maîtrise à la tablature de B. Schmidt Le Jeune (1607). Sa rencontre avec Jean Boyer et Jean-Charles Ablitzer est également déterminante.
Concertiste apprécié de ses pairs, Jean-Christophe Revel joue auprès de James Bowman, Josep Cabré, Marcel Pérès, Eugène Green, Raphaele Kennedy, Marc Pontus, William Dougois, Jean Tubéry et tant d’autres, ainsi qu’avec différents ensembles (dont les Musiciens du Parnasse et I Sospiranti). Curieux de tous les genres musicaux, il travaille aussi bien dans les domaines de la musique ancienne que dans ceux de la musique d’aujourd’hui auprès de nombreux compositeurs qui écrivent pour lui ou dont il est l’un des interprètes priviligiés tels que  Jacques Lenot, Eric Tanguy, Regis Campo, Brice Pauset, Edith Canat de Chizy, Gérard Pesson, Alexandros Markéas, Bruno Mantovani, Boris Clouteau, Colin Roche ou bien encore Grégoire Lorieux .
Sa collaboration avec Jacques Lenot a été particulièrement décisive dans la suite de son parcours. Après la création du Troisième Livre d’orgue inspiré du Livre de la pauvreté et de la mort de R.M.Rilke qu’il assure aux côtés de Jean Boyer et Marc Chiron, Jean-Christophe Revel créera de ce compositeur d’autres oeuvres: Le cahier d’orgue,  Les deux pièces de fantaisieExultate (seconde pièce de Rome) , La victoire d’HéracliusO vos omnes et Suppliques.
Ses enregistrements discographiques sont régulièrement salués par la critique nationale et européenne. Son engagement pour la musique d’aujourd’hui lui vaut d’être reconnu comme un artiste repousant les frontières stylistiques et mélangeant fréquemment les arts tels que la danse, le beat boxing ou bien encore le théâtre et la peinture.
Jean-Christophe Revel exerce également une activité de compositeur. Son catalogue comporte une trentaine d’oeuvres dont La belle absente pour clavecin, Exquises esquisses pour trio baroque, La rose et le roseau pour flûte à bec et violoncelle ou bien encore L’indifférence des vagues pour orchestre baroque.
Il est régulièrement invité dans de nombreux festivals, en France comme à l’étranger ), et a été amené à  enregistrer pour France Musique et la télévision.
Titulaire du certificat d’aptitude de musique ancienne,  il est actuellement le responsable du département de musique ancienne du CRR de Paris et enseigne la basse continue et la musique de chambre au PSPBB (Pôle Supérieur Paris-Boulogne-Billancourt) et dirige le festival Claviers en Pays d’Auch, où il est titulaire du magnifique instrument Jean de Joyeuse de la cathédrale Sainte-Marie d’Auch.

Discographie:

  • L’œuvre d’orgue de Régis Campo (Mandala)
  • Passions, un orgue baroque pour la création (Aeon)
  • A-P-F Boëly, un noël en catalogne (Etoile production)
  • Suppliques de Jacques Lenot (Intrada)
  • Le Livre des dédicaces (L’oiseau-prophète éditeur)

————————————————————————————————————————————————————————————————————–